SAYPE dévoile sa dixième étape du projet “Beyond Walls” Sur les traces de l’esclavage

Au Bénin, le land artiste Saype vient d’achever la dixième étape de son projet mondial « Beyond Walls». Après une année perturbée par la pandémie de COVID-19, bouleversant le quotidien des peuples à travers le monde et mettant tout particulièrement l’art et la culture en péril, l’artiste est heureux d’avoir pu mener à bien cette étape anniversaire.

Après bientôt deux ans, trois continents ont été traversés, 37 poignées de mains réalisées et 77300 m² recouverts de peinture écologique développée par l’artiste.

Au service de l’entraide et de la bienveillance, chacune des dix étapes est porteuse d’un message universel. Au visuel d’apparence commune, elles véhiculent néanmoins une symbolique spécifique à l’histoire et à la culture des lieux visités. Bien qu’anonymes, les mains peintes au sol sont également le reflet d’une multitude de vies et réalités différentes que l’artiste souhaite réunir.

Ici au Bénin, l’artiste a choisi deux lieux emblématiques d’une histoire tragiquement marquée par l’esclavage. Premièrement, la ville de Ouidah (village d’Abouta), l’une des principales portes de la traite négrière. Elle fut l’un des points de départ d’une traversée sans retour, que firent des millions d’Africains outre Atlantique. En parallèle, la cité lacustre de Ganvié, où trouvèrent refuge les populations fuyant les razzias esclavagistes. Les gigantesques mains de Beyond Walls relient ces deux lieux, comme si, ceux qui échappèrent à l’esclavage s’efforçaient de retenir ceux qui allaient partir pour ne jamais revenir. Dans cet effort, l’artiste souhaite mettre en lumière la richesse des populations locales et transmettre un message optimiste, rassembleur et porté vers un avenir commun.

Cette étape en deux volets, devrait être prochainement complétée par une nouvelle destination permettant au projet d’atteindre un nouveau continent sur la route de ceux qui, durant cette dramatique période, sont définitivement partis.

L’artiste

Guillaume Legros alias Saype (contraction de Say Peace) est un artiste Franco Suisse qui réalise des fresques monumentales sur herbe et sur la terre. Il est l’inventeur d’une peinture écoresponsable composée notamment de craie et de charbon. Il est reconnu comme le pionnier d’un mouvement artistique liant le street art et le landart. Sa démarche et sa technique novatrice lui ont valu en 2019 la nomination par le célèbre magazine Forbes comme l’une des trente personnalités de moins de trente ans les plus influentes, dans le domaine de l’art et de la culture. Ses œuvres poétiques et éphémères voyagent à travers le monde pour impacter les mentalités dans le respect de la nature.  

Le projet “Beyond Walls”

Dans un monde qui se polarise, l’artiste choisit de réaliser symboliquement la plus grande chaîne humaine au monde pour nous inviter à la bienveillance et au vivre ensemble : le projet Beyond Walls. Une combinaison de paires de mains peintes au sol, qui s’entrelacent et glissent de ville en ville, pour symboliser l’union, l’entraide et l’effort commun au delà des murs.

Quelques images du projet à Ganvié et Ouidah : © Valentin Flauraud

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur google
Google+
Partager sur whatsapp
WhatsApp

La publication a un commentaire

  1. Justin

    Bonne initiative franchement je vous remercie et vous encourage pour les prochaines étapes.
    Vive l’Art
    Vive la culture
    Vive le Bénin 🇧🇯
    @a.b.a.d.j.a.y.e.

Laisser un commentaire

juin 2021