décembre 2021

jeu16déc19:30jeu21:30Hoxo19:30 - 21:30 Type d’événement:Danse,Spectacle vivant

Détails

Performance dansée de Marcel Gbeffa et Violaine Lochu
Ouverture du festival Connexion

Au Bénin, les jumeaux occupent une place importante. Chez les Fons, ils représentent une naissance sur vingt. On considère que l’arrivée de jumeaux apporte le bien-être, la cohésion et la paix dans la famille ; c’est vers eux que l’on se tourne lorsqu’un problème survient. Ils font l’objet d’un culte, lié à la divinité Xoxo, jumeaux en français).

En extrapolant ce fait culturel et cultuel, en l’articulant aux récits gémellaires des mythologies européennes (Romulus et Rémus, Castor et Pollux…), Marcel Gbeffa et Violaine Lochu se proposent d’inventer un récit autour d’un couple archétypal de jumeaux.

La différence d’apparence entre les deux protagonistes fait qu’ils ne peuvent pas, a priori, passer pour de «vrais» jumeaux. C’est à partir de cette invraisemblance que le projet s’attache à développer sa dimension subjective et subversive, à déjouer les présupposés de genre et d’origine ethnique, par un usage spécifique de la chorégraphie, de la voix, des costumes, du maquillage, dans une esthétique
empruntant aux univers queer et futuriste.

Festival Connexion

Ce n’est pas un hasard si le chorégraphe béninois, Marcel Gbeffa, a choisi le mot « connexion » pour son festival.

En effet, cet événement déplie un jeu de multiples relations : entre les aires géographiques, entre les esthétiques des arts du mouvement, entre artistes. Créer, confronter les regards, se former au contact des autres, telles sont les principales ambitions de cette plateforme d’échange et d’invention.

Cette édition se vivra donc à distance, dans une dimension virtuelle de connexion avec le public. Après une annulation en 2020, en accord avec l’IFB, son partenaire, le festival a fait le choix de maintenir en partie son programme et d’inviter autrement le public à découvrir des oeuvres fragiles, en devenir, fruit de 7 résidences de création. Ce réseau de complicités, au service de formes et langages chorégraphiques d’aujourd’hui, parfois en dialogue avec d’autres vecteurs de création, comme le numérique, réunit également l’EITB et le Centre qui dédieront leurs espaces aux premières esquisses de spectacles en création.

 

Quand

(Jeudi) 19:30 - 21:30

Rejoignez l'événement

L'évènement a déja eu lieu!